Protocole sanitaire à l’école, passage au niveau 3 pour les maternelles et l’élémentaire.

Écoles maternelles et élémentaires : le protocole sanitaire de niveau 3 s’applique à l’ensemble des départements à partir du jeudi 9 décembre
(à l’exception de la Guyane, qui reste au niveau 4)

Le protocole de contact-tracing prévoit pour l’ensemble des départements, quel que soit le niveau de protocole applicable :

SI UN CAS EST DÉCELÉ A L’ÉCOLE DANS LA CLASSE :

Les élèves sont récupérés le plus vite possible et doivent réaliser un test (salivaire ou nasopharingé)

Le retour en classe est possible uniquement sous présentation du résultat du test négatif. L’école ne conserve pas les résultats de test.

Un deuxième test à J+7 est fortement recommandé (surtout si des symptômes surviennent comme la fièvre, la toux etc…)

SI CONTACT A RISQUE A L’EXTÉRIEUR DE L’ÉCOLE ET PAS DANS LA FAMILLE

Faire un test et se conformer à la période d’isolement prévu par l’Assurance maladie, le médecin ou l’ARS.

Le retour à l’école se fait sous présentation d’un test négatif. Un test à J+7 après le contact est FORTEMENT RECOMMANDE.

SI CONTACT A RISQUE DANS LA FAMILLE (personne vivant sous le même toit) :

Si la personne contact à risque vit sous le même toit que le cas confirmé, un test doit être réalisé immédiatement pour s’assurer que le contact n’est pas déjà un cas confirmé, puis un nouveau test doit être réalisé 7 jours après la date de guérison du cas confirmé pour lever la quarantaine (soit à J+17 après le premier test). 

Ces tests (à J0 et J+17) sont réalisés par toute personne contact vivant sous le même toit que le cas confirmé, que celle-ci justifie ou non d’un schéma vaccinal complet. La personne contact justifiant d’un schéma vaccinal complet, dont le résultat du test est négatif, n’est toutefois pas soumise à une mesure de quarantaine entre les deux tests. L’élève ou le personnel « contact » peut donc continuer à se rendre à l’école ou sur le lieu d’exercice de son activité entre les deux tests.

La mesure la plus visible de ce passage au niveau orange sera l’obligation du port du masque à l’extérieur, (c’est-à-dire notamment dans les cours de récréation) en plus du port à l’intérieur, déjà en vigueur partout (en élémentaire du moins, puisque le port du masque est proscrit en maternelle). 

Pour ce qui concerne les activités sportives, le protocole indique, au niveau trois, qu’elles doivent se dérouler « en principe »  en extérieur. Si cela s’avère impossible, notamment pour des raisons météorologiques, il reste possible de faire du sport en intérieur mais uniquement « pour des activités de basse intensité »  permettant le port du masque et le respect d’une distanciation de deux mètres. 

Toutes ces mesures entreront en vigueur jeudi 9 décembre.

Non-brassage à la cantine et garderie dès le 13 décembre

Le changement de niveau de protocole emporte également des changements de règles sur le brassage des élèves : « La limitation du brassage entre élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) est requise. »  Ce « non-brassage »  doit en particulier être « impérativement respecté »  à la cantine, est-il précisé dans le protocole. « Dans la mesure du possible, les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table dans le premier degré en maintenant une distanciation d’au moins deux mètres avec ceux des autres classes. Un service individuel est mis en place (plateaux, couverts, eau, dressage à l’assiette ou au plateau), les offres alimentaires en vrac sont proscrites. » 

Collèges et lycées :  le protocole sanitaire de niveau 2 s’applique à l’ensemble des départements (à l’exception de la Guyane, au niveau 4)

Le protocole de contact-tracing prévoit pour l’ensemble des départements, quel que soit le niveau de protocole applicable :

  • Les élèves contact à risque sans vaccination complète poursuivent pendant 7 jours les apprentissages à distance
  • Les élèves contact à risque justifiant d’une vaccination complète poursuivent les cours en présentiel

Ecole des parents et des éducateurs

C’est la rentrée pour le numéro vert !

 « Je n’en peux plus, mon fils de 15 ans a totalement décroché scolairement »

« Je viens de découvrir que ma belle-fille de 14 ans à envoyé des nudes à son petit copain. Elle m’a demandé de ne pas en parler à sa mère ».

« Mon fils de 17 ans demande à partir seul en vacances cet été avec des amis. Est-ce que je peux l’y autoriser ? »

Parents, si vous avez besoin d’évoquer vos difficultés familiales, appelez Allo Parents en crise – 0 805 382 300. Notre équipe de professionnels (psychologues, conseillères conjugales et familiales, médiatrices familiales et autres professionnels de l’écoute) est joignable du lundi au vendredi de 10h à 13h et du 14h à 20h et le samedi de 10h à 13h.

Cette ligne d’écoute nationale est portée par la Fédération nationale des écoles des parents et des éducateurs (Fnepe) et son réseau des EPE présent sur une large partie du territoire. 

 

le Journal des échos liés

Juillet 2021,  Première édition du journal des écoles de la CCSPVA “LES ÉCHOS LIÉS DES VALLÉES” !
Pour cette nouvelle année scolaire un peu particulière, l’OCCE 05 et la Communauté de Communes ont animé la création d’un journal scolaire intercommunal pour toutes les écoles du territoire de la com-com. Toutes les écoles se sont inscrites et ce sont plus d’une vingtaine de classes qui se sont lancées dans l’aventure. Le premier numéro est paru début juillet 2021, et distribué dans toutes les familles de nos petits journalistes ! 

Ecole de Rambaud
Ecole de la Bâtie-Vieille

Pour en savoir plus et feuilletez ce premier numéro de nos petits journalistes,  rendez-vous sur le site internet de la   CCSPVA